le forum des defasiens

le defa, les defasiens, les formations, le diplome, ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SUJET PRH 2002/2 sujet n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
coordinateur virtuel
coordinateur virtuel
avatar

Nombre de messages : 165
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: SUJET PRH 2002/2 sujet n°3   Mar 5 Déc - 15:37

Session 2002/2 SUJET N°3

Un secteur familles a été crée au début de l’année dans un centre social municipal de quartier et J. en est la toute première coordinatrice, recrutée pour dynamiser la participation des familles à des activités si possible proposées par elles et pour elles au sein du centre social.
Elle gère les actions de son secteur en pleine autonomie, sous la responsabilité de la directrice du centre social qui lui délègue l’ensemble de l’organisation des activités liées à ce secteur.
Après avoir eu de nombreux entretiens avec les femmes qui fréquentent régulièrement les ateliers du centre, J. a proposé un séjour de vacances familiales d’une semaine à la neige pendant les congés scolaires de décembre. Pour les mères ayant à charge un enfant en bas-âge, un séjour spécifique sera proposé sur la période des vacances de Pâques et plutôt à la mer.
Les femmes ont paru enthousiasmées par le projet. D’origine malienne pour la plupart, elles se sont faites une joie de découvrir et de faire découvrir à leurs enfants une immensité de « neige pas sale » selon leurs propres termes.
J. a présenté l’opération à sa directrice qui l’a assuré du soutien du centre et du financement par la commune notamment.
J. a confié à des femmes qui se sont portées volontaires, la mission de faire la promotion de cette action auprès des familles du quartier.
Le bouche à oreille semble avoir bien fonctionné puisque les inscriptions ont permis de réunir 18 familles, soit 60 personnes, mais seulement 2 pères et aucun enfant de plus de 11 ans.
L’équipe d’encadrement est composée de J. et de 10 animateurs recrutés pour l’occasion.Les familles participent à une partie des frais d’hébergement en fonction du quotient familial, toutes les autres charges étant assurées par le centre social et ses financeurs.

A partir du mois d’octobre, J. a intensifié ses contacts avec les familles inscrites, s’assurant que celles-ci préparaient effectivement le séjour : vêtements, assurances, participation aux frais…
Le transport est assuré par 2 autocars, le rendez-vous devant le centre social est fixé à 8 heures du matin.
Le jour du départ, à 9 heures, seules 5 familles sont présentes, soit 17 personnes, et aucun père. Quelques enfants sont passés rapidement pour dire que leur mère était malade et ne pouvait venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lpo92.blogspot.com/
Admin
coordinateur virtuel
coordinateur virtuel
avatar

Nombre de messages : 165
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: SUJET PRH 2002/2 sujet n°3   Mar 5 Déc - 19:51

CORRECTION NON ACADEMIQUE
J'ai eu 45/100...pas terrible mais mieux qu'au vrai oral...

D ‘après mon devoir, mes notes et le corrigé de Nadia et Housna.En gras, les éléments essentiels du cas. En italiques, mes réflexions…

1.Contexte :
J. met en place un séjour famille à la neige dans le cadre d’un centre social municipal de quartier. 18 familles s’inscrivent, mais seules 5 se présentent au départ.
(Cet énoncé du contexte a été jugé « satisfaisant » par Nadia.)

2.Analyse :

J. :
-Est nouvelle à son poste. Doit faire ses preuves.
-Comment a-t’elle mené ses entretiens ? De façon directive, dans quel but ? On n’a pas d’infos alors qu’elle avait là une possibilité de connaître son public.
-Elle est dans sa fonction lorsqu’elle propose un séjour à la neige puisqu’elle doit dans les limites du possible « faire avec et pour les familles ». Elle a même mis en place une alternative pour les femmes avec enfant en bas âge. Mais à quel projet pédagogique répond ce séjour ?
-Par contre, lorsqu’on lance une nouvelle activité, il faut du suivi tout au long de la mise en place, et là…en déléguant sa communication à d’autres, elle exclut les pères et donc court à la catastrophe. Elle n’a pas pris en compte son public dans toute sa spécificité.

Directrice :
-Délègue tout à J.. Non-directive. Se décharge totalement. (Je suis personnellement partie du postulat qu’elle ne couvrira pas J. en cas d’échec puisqu’on entend parler d’elle au début, au milieu où elle « soutient » le projet et puis c’est tout.)
-A t’elle une idée claire du projet pédagogique du secteur familles ? L’a t’elle détaillé avec J. ou s’est elle bornée à le présenter succinctement, ce qui semble être le cas et qui expliquerait les raisons de l’échec. (pourquoi veut-elle mettre en place un secteur famille ? )
-Elle doit veiller à ce que le centre social garde son accréditation, pour cela le projet doit être mené à bien, c’est pour cela que les bus partiront meme si il manque du monde.

Public :
( Les pères ! Le Mali ! )
-Les pères n’ont pas été sollicités, donc ils ont fait pression pour que les femmes ne partent pas.
-Les familles subissent une pression de conformité de la part du reste de la communauté Malienne. Celle-ci est caractérisée par un pouvoir fondamental des hommes qui décident de tout : patriarcat. Où les femmes n’ont pas d’autonomie.Une famille élargie où les enfants les plus âgés s’occupent des plus jeunes (c’est la raison pour laquelle il n’y a pas de jeunes de plus de 11 ans). L’islam est la principale religion, ce qui influe encore sur la spécificité culturelle.

! : La culture malienne est différente de la culture congolaise ou camerounaise ou suédoise ou bretonne…(dixit Nadia) : dans ces dernières, les femmes ont une certaine autonomie.
Omettre de parler de la culture malienne comme élément majeur du cas coûte cher, donc mieux vaut en dire trop que pas assez, c’est la conclusion que j’ai tirée de cette expérience.

3.Problématique :
J’imagine que cela doit s’articuler autour des identités mais ayant axé mon approche sur autre chose, je vous laisse remplir cette case…

4.Hypothèses d’action :
Elles doivent prendre en compte le fait que le but du centre social est d’intégrer les différents publics dans la société française. Ici, c’est d’acculturer (dixit Nadia) ce public malien en lui faisant intégrer la culture/mode de vie française, d’où le séjour à la neige qui en déplaçant les problèmes dans un autre environnement, doit permettre à tout le monde de s’y retrouver, de se mélanger, d’avoir une première approche de la façon de vivre à la française…

5.Proposition d’action :
J. part avec les bus et les 5 familles. Dans le bus elle analyse ce qui vient de se passer et met en place un projet pédagogique qui prendra en compte les spécificités de la culture malienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lpo92.blogspot.com/
 
SUJET PRH 2002/2 sujet n°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Téléphone portable
» je suis sujet au harcèlement
» HISTOIRE VRAIE.....EN RESUME DU SUJET
» Sujet sanitaire et social
» au sujet des IB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum des defasiens :: LA FORMATION :: PRH-
Sauter vers: